Audit légal (Commissariat aux comptes)

Afin de mieux répondre aux besoins spécifiques de chaque client, la société Alac Partner a adoptée une organisation sectorielle

Audit financier et comptable contractuel;

Notre approche globale et notre réseau de consultants, permettent de répondre aux besoins et exigences des clients et d’anticiper leur demande.

Conseil Juridique et Fiscal

Les services sont réalisés, soit par les équipes locales de la société Alac Partner, soit en coopération avec des équipes d’autres membres de la profession

Accueil et conseil aux investisseurs

  • Etude Juridique
  • Assistance et démarche à la création d’Entreprise
  • Etude Economique et démarche auprès du CNI et ANDI

Le Cabinet ALAC PARTNER intervient tout particulièrement dans le domaine des investissements étrangers en Algérie, et ce depuis sa création. Le cabinet travaille en étroite collaboration avec le Centre d’Affaires WTC Algeria une société pionnière en matière d’assistance aux Entreprises Etrangères qui désirent s’installer en Algérie dans divers domaines.

Nous apportons dans notre domaine de compétence, assistance juridique, financière et fiscale afin de permettre aux investisseurs d’obtenir une visibilité à long terme de leurs projets en Algérie.

Une entreprise étrangère ou un particulier qui désire investir en Algérie  a des besoins spécifiques nécessitent l’intervention d’un juriste spécialisé en droit des affaires, afin de l’accompagner dans ses activités, protéger ses intérêts, sécuriser ses opérations sur le plan juridique et fiscal, et l’orienter en cas de besoin, vers des spécialistes dans des domaines techniques en fonction du projet d’investissement.

Nous sommes membre de l’Ordre National des Experts Comptables et de la Chambre des Commissaires aux Comptes Algériens, notre savoir-faire cumulé durant ces dernières années dans divers domaines et connaissances de l’entreprise, nous permet d’entreprendre l’essentiel des démarches en temps record.

Le projet sera pris en charge dès le départ, de la phase étude à la mise en place des autorisations pour aboutir à une inscription au centre national du registre de commerce.

Les investisseurs obtiendront ainsi, un gain de temps qui leur permettra de se focaliser et se consacrer pleinement à leurs activités et domaines de compétences.

Restructuration des Entreprises

    • les restructurations financières engagent une modification substantielle de la structure du capital de l’entreprise, recapitalisation de dettes en capital, rachat d’actions…) ;
    • les restructurations de portefeuille engagent une modification de la structure des actifs ou des activités de l’entreprise (fusion-acquisition, liquidations, désinvestissements, ventes d’actifs, scissions…) ;
    • les restructurations organisationnelles engagent une modification de l’organisation interne de l’entreprise (redéfinition des divisions, réorganisation des services, réduction des effectifs…).

    Ces opérations permettent aux entreprises ce qui suit :

    • les restructurations financières améliorent le plus fréquemment les performances de l’entreprise;
    • les restructurations de portefeuille conduisent également souvent à une amélioration des résultats financiers ;
    • les restructurations organisationnelles conduisent directement à une réduction et une maitrise de centres de couts ;

    Audit financier et comptable contractuel

    • Audit Financier & Comptable
    • Diagnostic
    • Mise en place de procédures

    L’audit contractuel permet d’exprimer une opinion sur la sincérité et la régularité des états financiers des entités auditées, les missions d’audit ont une importance capitale pour les utilisateurs des états Financiers.

    La présentation de l’information financière peut être requise pour une transaction opérationnelle de type :

    • une acquisition ;
    • une fusion
    • ou absorption ;

    Chez ALAC PARTNER, les missions contractuelles de diagnostic, d’appréciation de vos processus et de vos informations, que nous réalisons en toute indépendance, vous permettront non seulement de satisfaire aux exigences fixées par les organes de régulation et aux attentes du marché, mais aussi d’optimiser votre fonction financière pour assurer le bon déroulement de vos opérations en Algérie.

    Dans le cadre de ces missions d’audit contractuel, nous vous proposons notamment :

    • Un accompagnement à la préparation des états financiers de votre société;
    • L’établissement de comptes prévisionnels et l’optimisation de votre information financière,
    • Le traitement comptable d’opérations complexes (financement, externalisation),
    • La préparation et la revue d’états financiers spécifiques,
    • La rédaction de manuels comptables et d’organisations pour sécuriser l’information financière et comptable et cela dans le cadre du système de contrôle interne en fonction de la traille de l’entreprise.

    Les Missions de l’Expert-Comptable

      Mission de présentation des comptes annuels

      L’objectif d’une mission de présentation des comptes annuels et intermédiaires est de permettre à l’expert-comptable d’attester qu’il n’a rien relevé qui remette en cause la cohérence et la vraisemblance des comptes. C’est une mission d’opinion, plus particulièrement destinée aux petites entreprises. L’entreprise confie à l’expert-comptable le soin de tenir tout ou une partie de sa comptabilité. Sa mission est souvent complétée par l’établissement des déclarations fiscales et sociales.

      Cette mission répond aux besoins d’information financière et comptable, interne et externe des entreprises. Elle s’appuie sur :

      • les informations fournies par le chef d’entreprise,
      • la technique comptable pour s’assurer de la régularité ou de la forme de la comptabilité,
      • les techniques de contrôle des comptes et d’examen critique,
      • l’expérience professionnelle de l’expert-comptable et sa connaissance de l’entreprise et de son environnement afin d’apprécier la cohérence et la vraisemblance des comptes annuels.

      Ses missions complémentaires :

      • assistance administrative (paie, déclarations fiscales et sociales),
      • mission de conseil en matière fiscale, juridique, financière, d’organisation et de gestion.

      Mission d’examen limité des comptes annuels

      La mission d’examen des comptes annuels s’appuie sur :

      • une prise de connaissance relative à l’organisation comptable,
      • une analyse des procédures relatives à l’organisation comptable,
      • une collecte des éléments probants reposant sur les techniques de contrôle sur pièces, examen analytique, entretien avec la direction.

      Ces diligences ont pour objectif de permettre à l’expert-comptable de présenter une attestation indiquant qu’il n’a pas relevé d’élément remettant en cause la régularité de la sincérité des comptes annuels, ni l’image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise à la clôture de l’exercice.

      La mission conduit à l’établissement d’une attestation qui fait partie des documents de synthèse remis au client. Elle n’est pas un véritable audit. Elle n’a pas pour objectif la recherche systématique de fraudes et de détournements. Cette mission exclut la confirmation d’informations auprès des tiers.

      Mission d’audit des comptes annuels

      Des missions d’audit contractuel peuvent être demandées à l’expert-comptable, par l’entreprise elle-même ou par des tiers. La mission est définie par les normes d’audit de l’international (ISA). Les modalités de la mission d’audit contractuel sont identiques à celles d’audit légal.

      La révision contractuelle est constituée de contrôles nombreux et variés. Il est fait appel aux techniques de sondage, aux vérifications matérielles et aux recoupements externes. À l’issue de ses travaux, le réviseur délivre une attestation de sincérité. Il certifie que les comptes audités sont réguliers et sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat des opérations de l’entité, pour refléter une image sincère et fidèle de l’entreprise

      Autres missions et procédures convenues

      Ces missions définies par le cadre conceptuel de l’IFAC peuvent porter sur des comptes intermédiaires, d’autres informations financières, des systèmes et procédures. Elles sont des missions d’attestations ou d’autres missions pour lesquelles l’expert-comptable fournit un rapport découlant des procédures convenues.

      Les missions relevant de l’établissement des comptes annuels, qui ne donnent pas lieu à l’établissement d’une attestation mais à la remise d’un simple compte rendu, relèvent de ce type de mission même si les diligences effectuées par l’expert-comptable peuvent parfois recouper les diligences prévues par la mission de présentation. Des simplifications dans les process comptables peuvent ainsi être envisagées de manière conventionnelle (du type d’une simple compilation de donnée comptable fournie par le client de l’expert-comptable…).

      L’établissement des paies ainsi que le secrétariat juridique relève de ce type de mission.

      Audit légal (Commissariat aux comptes)

        Vous êtes dirigeant ou responsable financier d’une entreprise, d’une association, ou de toute autre entité et vous souhaitez des informations sur le commissariat aux comptes et la certification ?

        Cet espace vous est dédié. Il décrit les étapes importantes de la mission du commissaire aux comptes et explique comment la profession répond à vos besoins en adaptant ses pratiques et ses missions aux spécificités de votre entité.

        Obligation légale ou démarche volontaire

        Que votre organisation fasse contrôler ses comptes parce que la loi le demande ou que votre démarche soit volontaire, l’objectif de la certification des comptes reste le même : vous garantir, en toute indépendance, la fiabilité et la transparence de l’information financière délivrée par votre entité, notamment le respect des procédures réglementaires, en matière de contrôle et de tenue des comptes. Le commissaire aux comptes, encore appelé auditeur légal, exerce sa mission légale  dans le cadre d’un mandat et l’articule en grandes étapes, de l’acceptation à la formulation de son opinion.

        Les spécificités de votre entité

        La mission légale se déploie tout au long de l’exercice et repose sur une démarche d’audit normée, laquelle démarre par une prise de connaissance de votre entité et de son environnement légal et réglementaire. Au-delà de ces pratiques « normées », le commissaire aux comptes connaît les spécificités des secteurs d’activité de chacun de ses clients. Il sait quels sont les points particuliers sur lesquels porter une vigilance accrue. Ainsi, son intervention prend un caractère unique en s’adaptant à chaque entité, quelle que soit son activité et sa taille.

        Suivez les étapes de la mission

        En dialoguant régulièrement avec le commissaire aux comptes, vous entrerez dans une démarche de partenariat fondée sur la confiance, avec un objectif d’efficacité et de pérennité de l’exploitation. Chronologiquement, voici les quatre étapes du dialogue et de la mission :

         

        1. L’analyse de votre situation

        Un premier échange permet au commissaire aux comptes de comprendre la situation de votre entité, de s’assurer qu’il possède les compétences propres à votre domaine d’activité et qu’il peut assurer sa mission en toute indépendance.

         

        1. L’explication des modalités d’intervention

        Le commissaire aux comptes rédige ensuite sa lettre de mission, expliquant en détail les modalités de son intervention : objectifs, planning, honoraires…

         

        1. La définition du plan de mission

        La collecte d’informations sur votre entité (mode de gouvernance, données financières, procédures de contrôle interne…) lui permet de réaliser une première cartographie des risques. Il établit un dossier qui détaille les grandes étapes de son travail d’audit et ses remarques sur les points à améliorer.

         

        1. La restitution des travaux

        Après avoir achevé sa mission de contrôle, le commissaire aux comptes établit une présentation des conclusions de ses travaux, avec ses observations éventuelles et les résultats des actions de correction engagées. Il présente son rapport à l’assemblée générale et exprime son opinion en certifiant ou non les comptes, avec ou sans réserves.

        D’autres types d’intervention

        La plupart des entités font appel à un commissaire aux comptes pour une mission légale de certification. Mais d’autres le font également pour attester des comptes intermédiaires avant une demande d’emprunt, pour avoir une opinion sur des comptes prévisionnels ou encore des certifications pour l’obtention de subventions ou avoir un audit d’acquisition avant une éventuelle procédure de rachat. Il s’agit alors de missions réalisées au-delà de la certification et appelées diligences directement liées.

        Formation et animation de séminaires

        • Animation de séminaire
        • Formation : Réussir une réunion stratégique
        • Coaching

        Organiser et animer des réunions productives

         
        Se former à l’animation de réunion permet d’acquérir les outils pratiques et concrets pour des réunions réussies quel que soit le contexte.

        Les réunions sont malheureusement trop souvent chronophages par rapport à leur efficacité et aux actions concrètes qu’elles génèrent (ou pas). Réunion mal préparée, participant perturbateur, contenu mal adapté par rapport au public, ordre du jour oublié, supports inexistants etc. : autant d’erreurs qui nous rappellent qu’animer une réunion ne s’improvise pas !

        Les notions à acquérir pour maîtriser les clés de l’efficacité et ainsi animer au mieux une réunion sont les suivantes :

        • Augmenter l’implication des participants dans ses réunions
        • Obtenir des résultats et des décisions concrètes
        • Faciliter la prise de parole et le respect de l’emploi du temps
        • Adapter les techniques d’animation au contexte
        • Cadrer les débordements et les comportements hors jeu

        La formation à l’animation de réunion s’oriente sur les points suivants :

        1. Préparer l’animation de la réunion, c’est-à-dire :
        • Se poser les bonnes questions avant la réunion
        • Constituer l’ordre du jour
        • Établir la liste du matériel et la logistique  de l’animateur-manager
        • Prévoir un emploi du temps rigoureux et réaliste
        1. Réussir le lancement pour impliquer, soit :
        • Articuler son discours
        • Adopter la bonne attitude selon le contexte, les participants, le sujet
        • Éviter les « diables du langage »
        • Rendre un exposé vivant et intéressant
        • Savoir bien démarrer et mettre en situation
        1. Conduire la réunion avec les bons outils, autrement dit :
        • Faire un tour de table, lancer et alimenter les débats
        • Travailler en groupe ou de façon individuelle
        • Inciter au brainstorming : réfléchir collectivement
        • Savoir utiliser les supports de réunion
        1. Gérer les collaborateurs et les situations difficiles, à savoir :
        • Connaître les différentes phases de vie d’un  groupe et les rôles de chacun
        • Gérer le relationnel au sein d’un groupe
        • Identifier les profils difficiles (agressif, bavard, hors-sujet, saboteur, muet)
        • Savoir gérer et manager ces profils difficiles
        1. Conclure la réunion et la faire vivre et notamment :
        • Rédiger une synthèse finale
        • Récapituler les actions
        • Faire un compte rendu de la réunion
        • Mesurer l’adéquation entre les objectifs fixés et les résultats obtenus

        UNE EXPERTISE INTERNATIONALE

        En collaboration avec des professionnels Experts Comptables, Commissaires aux Comptes, Fiscalistes, Avocats Conseil, informaticiens algériens et étrangers de haut niveau, notre société collabore en permanence sous forme d’opérations groupées.

        Nous déployons
        des conseils appropriés et directement en
        accord avec vos attentes

        Nous contacter